28 mars 2011

 

  Rénovation basse consommation, chronique d'un chantier écologique

Il l'a fait pourquoi pas vous ?

Bilan énergétique, isolation par l'extérieur des murs, installation d'une VMC à double flux, amélioration des ouvertures, adoption du chauffage au bois, récupération des eaux de douche... Etape par étape, l'auteur explique comment il a métamorphosé sa maison passoire en maison basse consommation. Il partage son expérience, ses méthodes ainsi que les choix ou les compromis qu'il a dû faire. Une véritable source d'informations pour tous ceux qui souhaitent aller vers plus de sobriété énergétique.

 

MOYEN_LIV_COUVERTURE_116_1262765240   "Un livre qui fera référence tellement il est réussi" 

                                                                                           Revue La maison écologique

 

 Voir la critique du livre par sphere.alter-echo.fr  et energies-renouvelables.consoneo.com

 Ecouter l'interwiew de Roland Dutrey sur radio ethic

Acheter le livre à l'éditeur


 

Des nouvelles de la maison...deux ans après l'écriture du livre

 Bilan énergétique de la maison après travaux

Les calculs théoriques de consommation d'énergie présentés dans le livre se réalisent dans la pratique. La maison peut prétendre au label BBC effinergie rénovation qui nous impose d'avoir une consommation inférieure à 104kWh/m²/an. En effet, elle consomme seulement 92 kWh/m²/an: trois stéres de chauffage et 1500kWh d'électricité soit une facture d'énergie de 350€ pour 75m² habitables.

Le chauffage

Nous avons passé trois hivers dans la maison. La rénovation énergétique est efficace. Les deux premières années, nous avons utilisés 4 stères de bois car l'ancien poêle à bois était peu performant (rendement = 50%). Nous l'avons remplacé fin 2011, par un poêle très performant (82% de rendement) avec une prise d'air dans le garage pour éviter les courants d'air et pour conserver l'équilibre de la ventilation double flux. Notre consommation de bois est passée à 3 stères.

Nous avons coupé le pin situé au sud ouest. Nous pouvons profiter encore plus des apports solaires gratuits et de la belle vue sur le Vercors. Ses deux stéres de bois nous ont chauffé une bonne partie de l'hiver2012.

Nous avons installé des volets roulants sur les vélux pour se protéger des surchauffes estivales et pour isoler (un peu) l'hiver. Ils fonctionnent avec des panneaux solaires photovoltaïques. Ils sont pratiques à installer car il n'ont pas besoin d'être raccordé au réseau d'électricité. Par contre, j'espère que la batterie va tenir longtemps...

La production d'eau chaude

Les capteurs solaires nous chauffent environ 70% de notre eau chaude. Nous avons profité d'un hiver plutôt ensoleillé. Au moins de janvier, la température de l'eau n'a pas excédé les 35°C. En février, la température est montée à 42°C et à 67°C en mars. Nous avons coupé l'appoint électrique début avril pour être à 100% solaire durant l'été.

La ventilation double flux

Elle est tombée en panne cet automne. Heureusement la garantie était encore valide. Il a quand même fallut que je désinstalle et réinstalle tout...Nous couperons la ventilation au mois de mai quand la température extérieur sera suffisante pour ouvrir les fenêtres durant la nuit. Ainsi, nous prolongeons sa durée de vie et nous économisons l'énergie nécessaire pour faire tourner les moteurs.

Le récupérateur d'eau de la douche pour les WC

Cette invention modeste et géniale est toujours en fonctionnement. Pour éviter ou pour retarder la fermentation, je mets 1/4 de litre de vinaigre blanc toutes les semaines. Ainsi, je vide moins souvent le bidon.

Le bardage et sa lasure "maison"

Le bardage en Pin douglas fut lasuré avec un mélange d'huile de lin, de térébenthine et de pigments. Les couleurs se maintiennent bien surement grâce aux avancées de toiture. La façade EST qui n'est pas protégé par le toit est en train de grisailler.

 

 

Posté par dutrey à 11:44 - - Permalien [#]
Tags :